Elles prennent leur place!

Elles sont des centaines, des milliers, des centaines de milliers de femmes qui contribuent à enrichir nos vies. Parmi elles, nos mères et leurs aïeules, nos sœurs et nos filles, nos politiciennes, nos femmes d’affaires, nos travailleuses, nos bénévoles…

Si nous faisons à chacune d’elles une place de choix dans notre quotidien, certaines en font plus pour nous tous sur la place publique. En octobre, Mois de l’histoire des femmes au Canada, c’est le temps de saluer celles qui ont marqué notre passé et qui façonnent notre avenir collectif.

Sous le thème #prendresaplace, le Mois de l’histoire des femmes vise à reconnaître les pionnières du pays et à célébrer les réalisations des Canadiennes.

Leur contribution sera soulignée durant 31 jours par le gouvernement et par toute la population, mais ce ne sera malheureusement pas encore suffisant pour crier victoire.

Grâce à leurs efforts et à ceux des femmes innombrables qui leur ont emboîté le pas, nous avons réalisé d’énormes progrès vers l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes au cours des 150 dernières années. Cependant, il reste encore du travail à faire. Des obstacles persistent; le sexisme et la discrimination continuent de peser sur un trop grand nombre de personnes au pays. – Condition féminine Canada

Femmes et francophonie

Les Rendez-vous de la Francophonie (RVF) sont fiers de s’associer à cette célébration de l’histoire des femmes. Les femmes francophones inspirantes sont au cœur de plusieurs réalisations marquantes de notre histoire. Nous n’avons qu’à penser à la récente nomination de l’ex-astronaute Julie Payette comme 29e Gouverneure générale du Canada. Cette femme démontre que l’ambition féminine peut voyager au-delà des frontières et même de notre atmosphère terrestre.

Pensons aussi à notre porte-parole de l’édition 2017 des RVF, Mariette Mulaire, présidente-directrice générale du World Trade Center de Winnipeg. En plus de brasser de grosses affaires sur le plan international, elle démontre son leadership de femme d’affaires tout en faisant rayonner la langue française partout à travers le pays. « C’est payant de parler français dans le monde des affaires au pays et à l’international », nous dit-elle souvent.

Un petit défi?

Ma liste de femmes inspirantes pourrait se poursuivre presque indéfiniment… Voilà pourquoi je vous invite à lire les mots de ma collègue, la très chère Kirsten McPherson, qui publie aujourd’hui un texte sur le même sujet pour nos amis anglophones qui s’intéressent à notre francophonie. Elle nous parle de Marie Lacoste Gérin-Lajoie, Thérèse Casgrain, Madeleine Parent, Gabrielle Roy, Anne Hébert, Marcelle Ferron.

Dans son texte, Kirsten nous lance un défi à réaliser avant l’Halloween : elle nous suggère d’en apprendre davantage à propos des femmes francophones qui ont contribué à construire le Canada qu’on connaît aujourd’hui.

De mon côté, je vous invite simplement à parler de nos femmes francophones partout autour de vous.

Votre conjointe, votre cousine ou votre patronne vous inspire? Vous connaissez une femme qui se démarque dans son domaine? Vous croyez à l’égalité des sexes et vous voulez dénoncer le sexisme?

Durant tout le mois d’octobre, faites-vous entendre sur le web en utilisant le mot-clic #prendresaplace sur Facebook, Twitter et Instagram.

Faisons notre marque, au féminin et en français!

Philippe Daoust