Noël au Canada : 10 faits inusités ou méconnus!

Il ne reste plus que quelques jours avant de célébrer la période des fêtes en famille et entre amis. Avant de plonger dans les festivités, voici quelques faits inusités à propos de nos traditions canadiennes de Noël.

Nous profitons de l’occasion pour vous souhaiter un merveilleux temps des fêtes, en français, partout au pays! Et surveillez bien les Rendez-vous de la Francophonie (#RVFranco) en 2018. Plusieurs événements, activités et concours se déploieront pour célébrer notre 20e édition!

 
  1. Le père Noël est Canadien!

Bien que son allure moderne soit en fait une création commerciale de Coca Cola au milieu du siècle dernier, les millions de lettres que reçoit chaque année le personnage légendaire à son domicile du pôle Nord confirment son lieu de résidence. Par contre, rares sont ceux qui peuvent indiquer précisément l’endroit précis du code postal HOH OHO sur notre vaste territoire de neige et de glace. (Source)

 
  1. Noël est célébré dans 159 autres pays dans le monde…

Les origines religieuses de la fête de Noël font en sorte que cette fête est célébrée encore aujourd’hui dans environ 160 pays à travers le monde. Comme le Canada, ces pays sont historiquement chrétiens. (Source)

 
  1. Il a déjà été illégal de fêter Noël en anglais!

Au 17e siècle, dans certaines colonies anglaises d’Amérique du Nord, fêter Noël était illégal… Les origines païennes de la fête seraient la cause de cette interdiction! (Source)

 
  1. Les boules de Noël seraient d’origine française…

C’est un souffleur de verre de la région de l’Alsace, en France, qui aurait proposé de remplacer les pommes comme décoration d’arbre de Noël par des boules de verre peintes en rouge durant une année où la récolte de pommes avait été catastrophique. (Source)

 
  1. Les Premières nations faisaient déjà la fête!

Bien avant l’arrivée de Jacques Cartier au Canada, les Premières nations, dont les Iroquois, fêtaient pendant une semaine durant l’hiver en fonction de la lune et des étoiles. Rites, danses, chants et prières étaient notamment au rendez-vous. (Source)

 
  1. Notre premier sapin de Noël daterait de 1781…

Le premier sapin de Noël canadien serait apparu à Sorel, au Québec, en 1781. La baronne Riedesel, inspirée par ses racines allemandes, aurait installé le conifère festif alors qu’elle recevait des officiers britanniques et allemands la vielle de Noël. (Source)

 
  1. Nos conifères valent cher!

Les arbres de Noël produits au Canada rapportent des dizaines de millions de dollars par année à notre économie. De fait, on exporte annuellement presque 2 millions de conifères des fêtes, principalement aux États-Unis. (Source)

 
  1. Un sapin en cadeau!

Saviez-vous que la ville d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, offre chaque année un énorme sapin à la ville de Boston? C’est pour remercier les Bostonnais de l’aide qu’ils ont fournie à la suite d’une explosion à bord de navires dans le port d’Halifax qui a détruit une partie de la ville, en 1917, que les Néo-Écossais leur font ce cadeau tous les ans. (Source)

 
  1. Savez-vous vraiment ce que le gui représente?

La tradition des fêtes d’installer une branche de gui a de nos jours plusieurs déclinaisons. Nous n’avons qu’à penser au baiser qui porte chance. Par contre, en anglais, le mot est traduit par mistletoe qui signifie « brindille d’excrément » parce que cette plante pousse sous les arbres où se perchent les oiseaux pour faire leurs petits cadeaux (fientes) qui contiennent des graines! (Source)

 
  1. Une tradition « laide » mais bien de chez nous!

Vous avez déjà vu ces chandails plutôt laids de Noël. Ils sont maintenant répandus partout dans le monde et même de grandes entreprises de mode en produisent. Mais saviez-vous que cette « nouvelle » tradition a vu le jour à Vancouver, en 2002, alors que des étudiants organisaient le tout premier « Ugly Christmas Sweater Party » (fête du chandail laid de Noël)? Avec juste assez d’ironie, avouez qu’il y a de quoi être fier! (Source)