Catégorie : Culture

Rapprocher les peuples : un acte à la fois

Depuis 55 ans, à la fin mars, tous les peuples de la planète s’unissent pour souligner la Journée mondiale du théâtre. Quoi de mieux que les arts de la scène pour se voir de près et se reconnaître en tant qu’êtres humains dans toutes nos émotions complexes mais universelles. Au Canada, notre dualité linguistique théâtrale

« Le théâtre est une conversation qui traverse le temps… »

Dans le cadre de la Journée mondiale du théâtre (27 mars 2017), voici la lecture du mot canadien, écrit par Gilles Poulin-Denis, par Mishka Lavigne. Cette initiative représente un partenariat de L’Association des théâtres francophones du Canada – ATFC avec Playwrights Guild of Canada et Professional Association of Canadian Theatres.

HOOKÉ : authentique et passionné!

Hooké, c’est l’histoire de ceux qui vivent pour et par la nature : le pilote, le guide, le chasseur, l’ermite, le monteur de mouches, le pourvoyeur. Ils perpétuent les traditions, protègent leur environnement, partagent leurs connaissances et influencent les pratiques.

Des montagnes de la Colombie-Britannique aux rivières de la Laponie suédoise, en passant par les provinces de l’Atlantique et les trésors du Nunavik et de la Gaspésie, la tribu Hooké rencontre des individus authentiques qui vivent de leur passion. Car pour les animateurs Charles-Alexandre Cloutier et Alexis Pageau, la pêche à la mouche est aussi un beau prétexte pour faire connaissance avec des personnalités locales.

Mode de vie alternatif, bonne musique, plein air, art, culture… c’est aussi ça Hooké! Un projet né au bord d’une rivière avec une vidéo montrant une bande d’amis rassemblés autour de la pêche, qui a rapidement évolué afin de mettre en valeur différents points de vue sur les pratiques traditionnelles du plein air.

Unis TV présentera ces rencontres inspirantes dans la deuxième saison d’Hooké les mardis 19 h (he/hp) dès le 4 avril.

 

 

Agrofun : l’agriculture, c’est du sport!

D’où provient la nourriture qui se retrouve dans notre assiette? C’est ce que découvrent des jeunes de 4e et 5e année en compagnie de Patrick Thibeault dans la toute nouvelle série Agrofun.

À chaque épisode, six jeunes explorateurs se métamorphosent en agriculteurs d’un jour et accomplissent diverses tâches confiées par des producteurs de leur région. Du champ de patates au poulailler, de la ferme apicole à la bleuetière, ils prêtent mainforte aux agriculteurs et découvrent le chemin parcouru par divers aliments, de la terre jusqu’aux tablettes de leurs frigos!

Cette série jeunesse de 13 épisodes a été tournée aux quatre coins du Nouveau-Brunswick et sera diffusée à Unis TV les lundis 18 h 30 (he/hp) dès le 3 avril.

Aldor, l’aveugle qui y voit clair

Enfant, Aldor était un garçon très bricoleur et curieux. À l’âge de 14 ans, il jouait avec ce qu’il croyait être un petit moteur électrique. Lorsqu’il l’a branché, l’appareil lui a explosé au visage. C’était un détonateur! Aldor est devenu aveugle, ce qui a complètement changé sa vie. Il a fréquenté l’école des aveugles à Halifax en Nouvelle-Écosse pour apprendre, entre autres, le braille. Aujourd’hui, il répare des tondeuses, laveuses, sécheuses, et toutes sortes d’objets pour ses amis. Aldor Gionet nous raconte son histoire touchante. Pour lui, la vie continue et rien ne l’arrête!

TFO 24.7

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, TFO 24.7 vous présente une vingtaine de capsules qui entrent dans le quotidien de francophones à travers le Canada, et vous feront découvrir le talent et l’ambition de ceux-ci. Nous y avons aussi glissé quelques capsules sur la langue française, parce que c’est un enjeu important pour nous, une valeur fondamentale et parfois « il faut mieux en rire que d’en pleurer ».

La santé mentale : c´est en plein air que ça se soigne!

Tracy et John, qui ont mis sur pied le projet « Searching for sero », voyagent à travers l’Amérique du Nord afin de rencontrer des gens qui utilisent les sports en plein air pour trouver un équilibre dans leur vie. Pendant deux ans Tracy et John sont à la recherche d´histoires vraies de personnes qui passent leur temps en plein air. Chaque semaine, les deux publient sur leur blogue une histoire de « sero » (la sérotonine est une substance impliquée dans la santé mentale) et des gens qui soignent leur santé mentale en pratiquant un sport en plein air. À la fin de ces deux années, Tracy et John espèrent publier un livre qui viendra en aide aux fondations préoccupées par les maladies mentales.

TFO 24.7

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, TFO 24.7 vous présente une vingtaine de capsules qui entrent dans le quotidien de francophones à travers le Canada, et vous feront découvrir le talent et l’ambition de ceux-ci. Nous y avons aussi glissé quelques capsules sur la langue française, parce que c’est un enjeu important pour nous, une valeur fondamentale et parfois « il faut mieux en rire que d’en pleurer ».

Dumping day : ouverture de la pêche aux homards

Chaque année à la fin de novembre, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, plus de 5000 pêcheurs de homards s’apprêtent à partir en mer pour le début de la saison qui va durer jusqu’à la fin mai. Pour marquer cet événement qu’on appelle le « dumping day », familles et curieux se réunissent, tôt le matin, pour voir les bateaux de pêcheurs s’éloigner vers le large. Selon plusieurs pêcheurs, le « dumping day » est le pire moment de l’année puisque, c’est en quelque sorte une course vers les meilleurs sites de pêche à homard. La région du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse est considérée la plus lucrative au Canada, 23 % des homards capturés en Amérique du Nord proviennent de cette région.

TFO 24.7

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, TFO 24.7 vous présente une vingtaine de capsules qui entrent dans le quotidien de francophones à travers le Canada, et vous feront découvrir le talent et l’ambition de ceux-ci. Nous y avons aussi glissé quelques capsules sur la langue française, parce que c’est un enjeu important pour nous, une valeur fondamentale et parfois « il faut mieux en rire que d’en pleurer ».

Carmen Cotnoir : Trappeuse du Nord

Carmen Cotnoir a une passion : le trappage. Elle nous invite dans son univers. Comme les 6 000 trappeurs en Ontario, Carmen Cotnoir consacre les mois d’hiver au piégeage. Deux fois par semaine, elle va sur sa ligne de trappe pour voir ce que ses pièges lui réservent. Castor, lynx, belette, marte et autres animaux à fourrures se retrouvent dans ses pièges. Si autrefois le métier de trappeur pouvait être lucratif, il représente aujourd’hui pour Carmen une passion qui lui permet de passer ses hivers en plein air. Pour Carmen Cotnoir, le piégeage d’aujourd’hui n’a rien à voir avec les excès du passé.

TFO 24.7

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, TFO 24.7 vous présente une vingtaine de capsules qui entrent dans le quotidien de francophones à travers le Canada, et vous feront découvrir le talent et l’ambition de ceux-ci. Nous y avons aussi glissé quelques capsules sur la langue française, parce que c’est un enjeu important pour nous, une valeur fondamentale et parfois « il faut mieux en rire que d’en pleurer ».

Mots anglais imprononçables!

Même si de nombreux Franco-Canadiens parlent couramment anglais, certains mots de la langue de Shakespeare peuvent faire fourcher leurs langues et entraîner de gros maux de tête. Nous avons demandé à plusieurs francophones de prononcer des mots anglais « imprononçables ». Parviendront-ils à relever le défi? Feriez-vous mieux qu’eux? Commencez par dire « rarer » ou bien « worcestershire »!

TFO 24.7

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, TFO 24.7 vous présente une vingtaine de capsules qui entrent dans le quotidien de francophones à travers le Canada, et vous feront découvrir le talent et l’ambition de ceux-ci. Nous y avons aussi glissé quelques capsules sur la langue française, parce que c’est un enjeu important pour nous, une valeur fondamentale et parfois « il faut mieux en rire que d’en pleurer ».

Cordonnier : des souliers à réparer

«Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé… », chantait Félix Leclerc. La cordonnerie, l’art de la réparation des chaussures, est un métier tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Avec l’automatisation des métiers et les souliers peu chers, est-ce vraiment un bon choix de devenir cordonnier à notre époque? Parlez-en à Benjamin Lacroix, un jeune entrepreneur qui a acheté sa propre cordonnerie. Semelles, talons, lacets, aucun défi n’est trop grand pour lui, et son entreprise roule matin et soir pour offrir le meilleur service en ville.

TFO 24.7

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, TFO 24.7 vous présente une vingtaine de capsules qui entrent dans le quotidien de francophones à travers le Canada, et vous feront découvrir le talent et l’ambition de ceux-ci. Nous y avons aussi glissé quelques capsules sur la langue française, parce que c’est un enjeu important pour nous, une valeur fondamentale et parfois « il faut mieux en rire que d’en pleurer ».