Francophilie : maladie d’amour!

Ce matin, je me suis réveillé avec de drôles de symptômes. J’avais des mots plein la tête. Je me sentais quand même bien, mais j’avais aussi un coup de chaleur au cœur. Après une consultation auprès du petit Dr Robert, je me suis vite rendu compte que j’étais probablement atteint d’une maladie grave : la francophilie. Pire encore, mon être tout entier était devenu francophile!

Vite Docteur, expliquez-moi ce que j’ai!

Selon le dictionnaire Le Petit Robert 2012, les termes francophile et francophilie font référence à l’amour de la mère patrie française et de sa culture.

  • Francophile

Qui aime la France et les Français, la culture française.

  • Francophilie

Disposition d’esprit favorable, attitude d’une personne francophile.

Si je me fie à ce que vous me dites, Docteur, ma maladie serait causée par mon amour des Français et de leur culture, non pas par mon amour de la langue française. Cela explique mal mon coup de chaleur au cœur et j’ai toujours des mots plein la tête. Certes, j’aime bien les Français et leur culture, par contre, je croyais que la francophilie s’appliquait à l’amour de la langue, avant tout. Y a-t-il une différence, Docteur?

Même après avoir consulté son collègue, le Dr Larousse, qui parle plutôt d’amitié ou d’une disposition favorable (et non d’amour), il était incapable de me répondre.

Donc, ne serais-je pas tout simplement amoureux de la langue française, Docteur? Est-ce que cela fait de moi un francophile aussi? Est-ce que, dans votre définition, la langue française fait partie de la culture française? Est-ce que je souffre de francophilie parce que je suis francophone? Suis-je touché depuis ma naissance? Ma langue maternelle constitue-t-elle une prédisposition génétique par rapport aux allophones? Serions-nous des millions à avoir la même maladie dans tout le pays? Qu’en est-il du reste de la Francophonie? Ne craignez-vous pas une épidémie?

À ma grande surprise, malgré toutes ses études et son immense bagage de références, pour une rare fois Dr Robert était sans mots…

Rassurez-vous, Docteur, je ne cherche pas de remède à cette maladie, je cherche seulement à mieux la comprendre.

P.-S. Une visite rapide sur l’encyclopédie participative Wikipédia me confirme que je ne suis pas le seul à me poser des questions sur la véritable signification de ma maladie. Il n’y a rien de pire que de recevoir un faux diagnostic! Et vous, êtes-vous atteints de francophilie? Auriez-vous des réponses à mes questions?

Philippe Daoust