Ma personnalité francophone inspirante

À l’aube du Forum mondial de la langue française qui se tiendra à Québec en juillet 2012, les organisateurs lancent le concours « J’aime leur parler ». L’objectif est très simple : soumettre le nom d’une personnalité marquante dans toute la francophonie ou voter pour un nom déjà soumis. À vous de jouer! Rendez-vous à l’adresse www.jaimeleurparler.com avant la fin de 2011.

En participant à ce concours, vous pourrez remporter un laissez-passer pour le Forum qui aura lieu dès le 2 juillet prochain dans la Vieille Capitale. Des centaines de participants en provenance de partout à travers le monde francophone seront présents pour discuter des enjeux relatifs à l’avenir du français.

Virtualité mondiale

Un des thèmes abordés lors du Forum sera « Le nouvel univers numérique ». Lorsque l’on sait que 60 % de la population de la plupart des pays francophones est âgée de moins de 30 ans et que les jeunes sont branchés comme jamais, on peut comprendre le souhait des organisateurs de la rencontre mondiale de placer le Web à l’ordre du jour. Dans leur site Internet, on pose la question : « Comment préserver la richesse de l’écriture quand les échanges se limitent de plus en plus à 140 caractères? » On fait ici référence à Twitter en particulier et aux autres réseaux sociaux en général qui, malgré leur popularité, soulèvent des questions quant à l’utilisation de la langue française. Est-ce uniquement le français qui est menacé ou est-ce que toutes les autres langues minoritaires du monde le sont également?

J’aime lui parler

Pour ma part, quand j’ai vu l’annonce de ce concours, j’ai tout de suite commencé à réfléchir. Qui est, selon moi, la personnalité qui a le plus contribué à l’avancement du français dans ma vie? Après avoir éliminé, parce que le choix aurait été trop difficile, tous les professeurs qui m’ont corrigé, tous les artistes qui m’ont fait chanter à en perdre la voix, tous les auteurs qui m’ont fait rêver à n’en plus dormir et tous les politiciens qui m’ont inspiré, j’ai tout de suite pensé à celle qui a fait de moi qui je suis aujourd’hui : ma mère. Si j’écris en français aujourd’hui, si ma culture et ma langue ont fait de moi l’homme que je suis devenu, c’est toi, maman, que je dois remercier.

Bon, d’accord, maman, tu ne pourras pas rivaliser très longtemps avec Abdou Diouf, le secrétaire général de la Francophonie, ni avec l’intellectuel et passionnant Dany Laferrière! J’ai quand même envie que le monde entier prenne conscience de l’ampleur des énergies que tu as mises à défendre la langue, à montrer à tes quatre enfants à parler correctement et à écrire (presque) sans faute.

Maman, tu m’as donné la vie et en tu m’as permis de la vivre en français. Tu as réussi à me partager ton amour de la langue française et cela fait de toi MA personnalité inspirante. J’aime te parler. Au fait, il faudrait bien que je te rappelle!

Ton fils

Philippe Daoust