Le français : langue difficile?

On entend souvent dire que le français est une langue difficile. Mais, est-elle seulement une langue difficile à apprendre ou est-elle également difficile à aimer? Ses nombreuses exceptions, sa grammaire parfois complexe, son orthographe réformée et sa ponctuation souvent ardue font peur à bien des gens. Par contre, nombreux sont ceux qui, comme moi, adorent la langue française dans toute sa complexité.

« Exception: Dites qu'elle confirme la règle. Ne vous risquez pas à expliquer comment. » Gustave Flaubert

Le grand romancier Flaubert n’aurait pas pu mieux dire. Par contre, toute personne qui apprend le français se pose la question « Pourquoi y a-t-il autant d’exceptions dans la langue française? ».

Je lève mon chapeau à tous les anglophones et allophones qui ont relevé le défi d'apprendre le français. Quel courage d’affronter toutes ces règles! Je n’ai malheureusement pas de réponse précise à leur offrir pour expliquer les nombreuses exceptions. Y a-t-il un linguiste dans la salle?

Pour nous faire patienter, voici un sketch de l’humoriste Boucar Diouf qui nous parle de façon colorée et humoristique de la langue française.

Langue vivante

Pour justifier la complexité de la langue, mes professeurs de français m’ont enseigné que les exceptions étaient causées par le caractère vivant de la langue qui a évolué au fil du temps. De fait, le français a subi l’influence de plusieurs langues depuis sa création, notamment le latin, l’espagnol et l’anglais. Et ce n’est pas fini! Comme notre langue est en constante évolution, elle devra peut-être même composer avec de nouvelles exceptions dans un proche avenir…

Langue complexe

Encore aujourd’hui, mon métier de rédacteur me confronte à une foule d’exceptions illogiques qui me confirment que presque toutes les règles de cette langue que j’aime existent pour être contredites. Il suffit de consulter l’ensemble des sites Internet référencés sur le site LiensUtiles.org pour se rendre compte de l’ampleur des ressources disponibles en ligne pour aider les allophones à s’approprier une langue aussi complexe à apprendre, mais aussi facile à aimer!

Philippe Daoust