Chez nous, une journée ce n’est pas assez!

journeefrancoLes francophones et les francophiles de l’ensemble de la planète soulignent aujourd’hui la Journée internationale de la Francophonie. Propulsée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) sous le thème « Le pouvoir des mots », cette journée permet aux 274 millions de francophones des 5 continents de fêter leur langue et la diversité de la Francophonie.

Ici, depuis le 3 mars, nous célébrons notre propre francophonie en 3D dans le cadre des Rendez-vous de la Francophonie 2016. Notre dynamisme, notre diversité et notre dualité linguistique sont au cœur de milliers d’activités dans chaque province et territoire. Et ce n’est pas fini : les célébrations canadiennes se poursuivront jusqu’à mercredi afin de démontrer l’importance de la langue française dans notre collectivité… C’est comme si, chez nous, une journée ce n’était pas assez!

700 millions!

Perspectives_futures-2En tant que Canadiens, nous participons donc activement à cette diversité francophone mondiale qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Dois-je vous rappeler que le français pourrait devenir la langue la plus parlée dans le monde dans un peu plus de 30 ans? Estimé à 180 millions en 2000 et 220 millions en 2010, le nombre de francophones approchera les 700 millions en 2050.

Les Africains joueront un rôle majeur dans cet essor alors que, selon l’OIF, ils représenteront 85 % de la population francophone du monde entier. Aujourd’hui, nous sommes (seulement) 274 millions de francophones… Imaginez le boom!

Longueur d’avance

Si cette vision de la Francophonie planétaire se concrétise, nous aurons donc une longueur d’avance au Canada. Notre force ne se retrouve peut-être pas dans le nombre, mais dans la qualité de notre Francophonie nationale. Nous contribuons déjà à la vie économique et culturelle de toute la nation.

Boule de cristal

À mon avis, l’anglais restera la langue des affaires, peu importe le nombre de locuteurs francophones. Toutefois, les marchés bilingues comme le nôtre pourront assurément profiter de l’explosion démographique du français à travers le monde. Pour conserver notre longueur d’avance, nous devrons bien sûr poursuivre nos efforts d’intégration et de diversification sur les plans linguistique et culturel.

Acadiens et francophones d’ici feront des affaires d’or dans les prochaines décennies. C’est ce que je vois dans ma boule de cristal. Nous serons non seulement prospères dans le monde des affaires, nous partagerons notre culture qui deviendra un modèle pour les autres. Nous apprendrons à prendre la place qui nous revient et à travailler en harmonie avec les autres cultures qui nous entourent, qu’elles soient majoritaires ou non.

Je vois des artistes d’ici partir en tournée africaine pour représenter fièrement leurs origines. Nos productions francophones prendront un bain de soleil sur le continent africain et notre culture ne s’en portera que mieux.

Je vois de plus en plus d’immigrants africains être accueillis ici et participer à la construction d’une société aussi inclusive et diversifiée que respectueuse de nos différences.

Je vois une Francophonie mondiale forte et fière dont nous serons les principaux bâtisseurs.

D’ici-là, bonne fête à la Francophonie, aux francophones et aux francophiles d’ici ou d’ailleurs!

Philippe Daoust