Six trucs simples pour ne pas perdre son français durant l’été

Les vacances sont enfin arrivées! Pour les élèves vivant en situation minoritaire, les deux mois de congé estival peuvent représenter un certain danger linguistique. En effet, ils sont nombreux à laisser leur français à l’école durant l’été et à ne vivre qu’en anglais, ou presque. Voici donc quelques trucs simples qui leur permettront de profiter de l’été tout en conservant leurs acquis scolaires francophones.

C’est un secret pour personne : dans la plupart des écoles d’immersion et dans plusieurs écoles de langue française situées en milieu minoritaire dans les provinces et territoires du pays, les élèves parlent en anglais à l’extérieur des salles de classe. S’ils retournent instinctivement à la langue de la majorité durant l’année scolaire, imaginez comment il est facile pour les jeunes de laisser le français de côté pendant qu’ils profitent de leur été.

Les trucs suivants pourraient bien les aider (ou aider leurs parents) à poursuivre leur apprentissage en français sans trop d’efforts!

  1. Les voyages forment la jeunesse!

Il existe des lieux d’intérêt et des communautés francophones un peu partout au Canada. Lors de la planification de votre voyage d’été, pensez à inclure quelques visites dans des sites touristiques, historiques ou patrimoniaux mettant en valeur la francophonie canadienne. Et pourquoi ne pas vous arrêter au cœur d’une communauté francophone le temps d’un repas, d’une activité ou d’un séjour? Jetez un œil à ce site pour découvrir le tourisme francophone du pays!

  1. Fous rires garantis!

Des camps de jour thématiques (théâtre, musique, culture, etc.) en français sont probablement offerts près de chez vous cet été. En s’amusant en groupe et en participant à des activités rassembleuses, les enfants oublient parfois qu’ils sont en train de parler français! L’exemple albertain présenté dans ce reportage de Radio-Canada vaut la peine d’être vu.

  1. Jouer avec le feu!

Les belles soirées d’été font souvent place à de merveilleux feux de camp au camping ou dans la cour arrière de la maison. Entre deux bouchées de guimauve grillée, pourquoi ne pas fredonner quelques chansons francophones? Allez! Personne ne jugera de la justesse de vos notes ni même de votre accent lorsque vous fredonnerez le traditionnel « Feu, feu, joli feu »! Découvrez ces autres chansons françaises à chanter autour du feu pour alimenter votre répertoire.

  1. Avoir le cœur à la fête!

De la Colombie-Britannique jusqu’en Acadie, les Canadiens-Français savent fêter! Depuis la fin juin avec les célébrations entourant la fête des francophones (la Saint-Jean-Baptiste n’appartient pas seulement aux Québécois), la francophonie a le cœur à la fête. Plusieurs festivals font une place de choix à la chanson française durant l’été. Vous n’avez qu’à tendre l’oreille!

  1. Tirer profit des jours de pluie!

Puisque le soleil doit lui aussi se reposer durant l’été pour laisser place aux nuages de pluie, pourquoi ne pas profiter des journées passées à l’intérieur pour regarder une émission de télévision, un film ou une série en français? La lecture d’un bon livre en français est aussi une activité parfaite pour profiter pleinement des journées pluvieuses en restant au sec.

  1. Communiquer!

Le meilleur moyen de ne pas perdre son français est de le partager avec des gens qu’on aime. À la maison, au téléphone, par texto ou même par la poste (oui, oui, c’est toujours possible!), parlez ou écrivez à vos cousins, vos grands-parents ou vos amis en français. Votre grand-mère francophone sera assurément heureuse d’avoir de vos nouvelles!

Comme vous le voyez, il existe une foule de moyens de faire vivre la francophonie durant l’été. Les élèves comprendront rapidement que le français est bel et bien vivant à l’extérieur de l’école…

Bon été à tous et à toutes!