Faites du bruit pour la culture acadienne!

À la télé, à la radio, dans les journaux et les médias sociaux, la culture acadienne est bien vivante dans les Maritimes. Ailleurs au pays, les Acadiennes et Acadiens exilés transportent les notes de leur fierté dans les autres provinces et territoires. Pour en ajouter, en ce 15 août, des rassemblements auront lieu un peu partout pour célébrer dans un grand tintamarre cette culture qui fait déjà grand bruit. Joignons notre voix à cette fête et chantons très fort notre amour de l’Acadie!

Chaudrons et cuillères s’ajouteront aux tambours et trompettes pour faire résonner l’Acadie, ce soir, dans le cadre du traditionnel grand tintamarre du Festival acadien de Caraquet. Plus de 20 000 personnes y seront pour faire du bruit et faire la fête en prenant part à ce rituel hors de l’ordinaire. Il s’agira du 39e grand tintamarre à se dérouler dans cette ville de la Péninsule acadienne du Nouveau-Brunswick.

Sans frontières

On a qu’à jeter un œil au calendrier des Rendez-vous de la Francophonie pour s’apercevoir qu’il n’y a pas que les gens de Caraquet qui se font entendre aujourd’hui. De fait, il y aura de l’action à Miramichi, Moncton, Dieppe, Shediac, Shippagan, Lamèque et dans plusieurs autres localités néo-brunswickoises. Une vingtaine d’événements y sont inscrits uniquement dans cette province.

La fête nationale des Acadiennes et des Acadiens sera également soulignée dans les autres provinces des Maritimes (Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador), dans le pays tout entier et ailleurs dans le monde. L’Acadie bruyante et joyeuse n’a donc pas de frontières et elle trouve écho bien au-delà des côtes de l’Atlantique!

En français!

Si le peuple acadien est aussi bruyant depuis des siècles, c’est qu’il a eu besoin d’affirmer haut et fort ses racines françaises et distinctes à travers son histoire. Aujourd’hui, la culture acadienne est bien vivante et elle représente une richesse pour tous les Canadiens et pour toutes les Canadiennes. On estime à 500 000 le nombre d’Acadiennes et d’Acadiens au pays.

Les rassemblements du 15 août représentent une occasion pour plusieurs francophones vivant en situation minoritaire d’exprimer leur fierté acadienne de façon inclusive. C’est du moins l’avis de jeunes acadiens rencontrés par l’Acadie Nouvelle dans ce reportage. «On voit qu’il y a plus de tolérance, notre culture n’est plus perçue comme une menace, mais comme une richesse », croit l’un d’eux.

En ce jour de fête, écoutons tout le bruit que fera l’Acadie. Et souhaitons qu’il retentisse jusqu’à l’an prochain!

Quelques adresses pour en apprendre davantage à propos du peuple acadien et sa culture :