Langues officielles : dualité linguistique ou bilinguisme?

Les concepts de bilinguisme et de dualité linguistique sont à l’honneur en cette année marquant le 50e anniversaire de l’adoption de la Loi sur les langues officielles du Canada. Mais connaissons-nous leur signification exacte? Voici quelques faits qui nous aideront à mieux définir ces notions linguistiques.

La dualité linguistique simplifiée

  • Tout d’abord, rappelons-nous qu’il existe deux langues officielles au Canada : le français et l’anglais.

  • Ces langues sont parlées par les deux majorités linguistiques qui composent notre société.

  • Presque tous les Canadiens (98 % selon Statistique Canada) parlent l’une ou l’autre de ces langues. Une grande majorité d’entre eux, soit 26 millions de personnes, sont unilingues, c’est-à-dire qu’ils ne parlent que le français ou que l’anglais.

  • La majorité francophone se situe principalement au Québec alors que la majorité anglophone est répartie dans les autres provinces.

  • En plus du français et de l’anglais, pas moins de 200 autres langues (non officielles, mais tout aussi importantes) sont parlées au pays.

  • Notre dualité linguistique nous a appris à nous respecter mutuellement.

Définition de la dualité linguistique : coexistence de deux groupes linguistiques majoritaires incluant des communautés linguistiques minoritaires réparties partout au pays (Commissariat aux langues officielles du Canada).

Définition simplifiée de la dualité linguistique : Au Canada, nous parlons soit le français, soit l’anglais, et nous habitons soit en situation majoritaire, soit en situation minoritaire.


Le bilinguisme 101

Les avantages du bilinguisme sont indéniables. Plus nous sommes en mesure de maîtriser de langues, plus nous nous ouvrirons de portes. Le bilinguisme des individus reste une question de choix. Chaque personne peut décider d’être unilingue ou de devenir bilingue, trilingue ou polyglotte.

Définition du bilinguisme :

Situation d'un individu parlant couramment deux langues différentes (bilinguisme individuel) ; situation d'une communauté où se pratiquent concurremment deux langues (Larousse).

  • Dans notre pays, nous connaissons aussi le bilinguisme institutionnel. Notre gouvernement a clairement établi, dès le départ, que le français et l’anglais sont les langues officielles.

  • L’officialisation a débuté dès 1867 dans l’Acte de l’Amérique du Nord britannique et s’est poursuivie avec l’adoption de la Loi sur les langues officielles (LLO) en 1969.

  • La LLO reconnaît l’égalité de statut du français et de l’anglais dans toutes les institutions fédérales. Elle vise principalement à faire en sorte que la population ait accès aux services des institutions fédérales dans la langue officielle de son choix.

Aujourd’hui, 50 ans après l’adoption de la LLO, le gouvernement a annoncé son intention de la moderniser. Des enjeux comme les nouvelles technologies de l’information, l’ère numérique et les défis démographiques des communautés de langue officielle en situation minoritaire font en sorte que nous devons nous questionner.

En tournée!

Depuis le mois d’avril, une caravane traverse le pays pour faire la promotion de la dualité linguistique dans le cadre du 50e anniversaire de l’adoption de la LLO. La tournée bonjour my friend va à la rencontre des Canadiennes et des Canadiens pour notamment recueillir nos témoignages à propos de notre vision de la dualité linguistique.

Vous comprenez maintenant mieux les concepts de dualité linguistique et de bilinguisme? Vous souhaitez en apprendre davantage?

Consultez sans tarder le guide d’activités de la tournée!

Philippe Daoust