Découvrir une personne, c’est rencontrer sa culture et ses passions

Anu boucher - Rendez-vous de la francophonie

Découvrez celles d’Anu Boucher, porte-parole des Rendez-vous de la Francophonie! 

Annette Anulik Boucher est une passionnée de sa communauté et de sa culture. Originaire du Nunavut, elle est plutôt connue sous le surnom d’Anu. Elle est loin de s’arrêter qu’à une seule passion dans la vie malgré son jeune âge. Du côté sportif, elle a participé à deux championnats de curling. La chasse fait aussi partie de ses passe-temps. Ainsi, elle peut concevoir ses propres vêtements que ce soit en caribou ou en phoque.

Pour les études, l’amour de l’environnement a guidé le choix d’Anu. Elle a pris la direction du Nunavut Arctic College pour se concentrer dans le programme de technologie environnementale. Elle a ensuite déménagé à Ottawa pour étudier au Nunavut Sivuniksavut. Entre deux sessions, Anu en a profité pour développer ses connaissances sur la culture inuite auprès des parcs du Nunavut. Ainsi, nous pourrions dire que l’élève a dépassé le maître puisque ce qu’elle a appris le premier été, elle l’a enseigné les étés suivants. La passion d’Anu pour le plein air et sa culture l’a menée à vouloir créer, éventuellement, sa propre entreprise touristique.

Pour Anu, le Nunavut est un endroit qui se doit d’être découvert. Bien qu’aucune route n’y mène et que la voie des airs soit le seul moyen d’y accéder, cette région du Canada mérite au moins un séjour dans une vie. Les événements communautaires, les tournois sportifs, les courses de motoneiges, bref, les activités sont au rendez-vous tous les jours. Les hivers plutôt sombres du Nunavut, avec seulement quelques heures d’ensoleillement, n’empêchent pas le plaisir qu’ont les habitants du Nord selon Anu. Disons que le Canada a son propre New York, bien plus grand, soit le Nunavut, que nous pourrions qualifier comme la province qui ne dort jamais!

La présence d’Anu Boucher dans le duo des porte-paroles des Rendez-vous de la Francophonie est un atout exceptionnel qui permet de donner une voix et surtout d’en apprendre davantage sur le Nord canadien qui est encore méconnu pour plusieurs.

Peut-être qu’Anu donnera la piqûre à de futurs voyageurs du Grand Nord qui tomberont également amoureux du territoire!

 

Vanessa Lisabelle, blogueuse