Lorsque les jeunes cuisiniers et les jeunes sportifs s’affrontent à un même événement!

Comme plusieurs événements, les Jeux de la francophonie canadienne (JeuxFC) ont dû être reportés en raison de la pandémie. Ce grand rassemblement prévu en juillet 2020 à Victoria, sera donc déplacé à l’année suivante. D’ici la confirmation d’une nouvelle date, rien ne nous empêche de découvrir en quoi consiste cette activité de grande envergure!

Le début des Jeux

2020 marquait la 8e édition des JeuxFC pouvant compter sur la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) et le Comité d’organisation, ainsi que plusieurs partenaires. L’objectif de l’événement est de contribuer à la construction socioculturelle et identitaire de jeunes Canadiens âgés entre 14 et 18 ans. Tous les participants sont évidemment d’expression française. C’est une occasion unique de permettre l’échange entre différentes communautés et réalités vues par ces jeunes au pays.

La toute première édition s’est tenue à Memramcook au Nouveau-Brunswick en 1999. L’événement lancé par la FJCF a attiré un total de 763 participants et 158 entraîneurs et accompagnateurs. Plusieurs en gardent un excellent souvenir alors que le Nouveau-Brunswick avait remporté ces premiers jeux. Les éditions suivantes se sont déplacées un peu partout au Canada tous les trois ans en passant par le Québec, le Manitoba, l’Alberta et l’Ontario. Bien que les Jeux FC consistent en une compétition, le tout est fait de manière amicale.

Des jeunes de talent

Au fil des années, des catégories ont été ajoutées et bien entendu, des participants aussi. La plus récente édition avait réuni 900 jeunes et plus de 425 médailles ont été remises. Les talents de tous les horizons sont mis au défi lors des JeuxFC avec un total de 70 épreuves dans 13 disciplines qui sont divisées en trois volets, soit les arts, le leadership et les sports. On y retrouve même les arts culinaires et la voile à titre de disciplines de démonstration. C’est donc dire qu’un jeune maniant la spatule et les poêlons mieux qu’un ballon de soccer y trouvera assurément son compte aussi.

Un impact sur l’identité et l’engagement

En 2017, lors de l’édition se déroulant à Moncton-Dieppe, une étude a été menée par l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (IRCML) conjointement avec la FJCF. Elle avait pour objectif de mesurer l’impact de l’expérience des jeux sur les jeunes participants. L’étude se concentrait sur leur identité et leur engagement dans la communauté francophone. Au final, l’ICRML a constaté que la participation aux JeuxFC pouvait renforcer l’identité et le sentiment d’appartenance à la francophonie canadienne. Même chose pour l’engagement des jeunes d’expression française au sein de leur communauté francophone. Bien que l’événement ne dure que quelques jours, les participants repartent avec un énorme bagage qui influence positivement leur vie.

Vanessa Lisabelle, blogueuse

(Photo: Facebook Jeux de la francophonie canadienne)