Donner la parole aux peuples autochtones

Eh oui! Le blogue des Rendez-vous de la Francophonie est de retour. Ce qui veut dire que les préparatifs de la prochaine édition sont en cours! Pour le moment, c’est une occasion idéale de se rattraper sur des sujets qui ont été au cœur de l’actualité dans les dernières semaines.

L’un des plus marquants a été la situation quant aux peuples autochtones. Un été très difficile, autant les survivants des pensionnats que leurs proches et la communauté entière. Dans toute cette histoire, nous avons appris énormément sur le passé, ce qui a débouché sur une nouvelle journée officielle dédiée à ce sujet le 30 septembre 2021.

À l’occasion de cette toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, une émission d’actualité bien connue pour son ton à la fois humoristique et satirique a donné la parole aux peuples autochtones. L'émission Infoman a mis de côté son humour pour adopter une formule que je qualifierais d’éducative. J’ai pu en apprendre énormément dans ce bloc d’une vingtaine de minutes.

Pour traiter des différents sujets rattachés à la thématique de l’épisode, plusieurs intervenants ont été invités à réagir et à ajouter à nos connaissances. Parmi eux, on retrouvait le comédien et metteur en scène wendat Charles Bender. La loi sur les Indiens a été aussi à l’ordre du jour en étant décortiqué par l’avocat en droit autochtone Nadir André.

La chanson québécoise, parfois avec des propos à faire grincer les dents, a été revue par la doctorante en sociologie et fondatrice de la COOP Nitaskinan, Karine Awashish. Enfin, ce fut au tour d’archives télévisuelles d’être analysées par la militante innue Mélissa Mollen Dupuis. Je peux vous confirmer que pour ces deux derniers segments, j'ai constaté que la mentalité de l’époque quant à la communauté autochtone a énormément changé… heureusement, bien qu'il reste encore du chemin à faire.

Pour regarder l'épisode complet, cliquez ici!

**********************

Sans vous en dévoiler davantage sur cet épisode, je vous invite à deux choses : la première, ouvrir les yeux, les oreilles et le cœur à ce que les peuples autochtones ont à dire. Énormément de choses sont à partager et à apprendre de leur part. La seconde, est tout simplement de respecter. S’il y a une chose qui ressort de toute cette histoire (je pourrais même dire, ces centaines d’histoires), c’est de respecter ceux qui nous entourent. Comment faire? Il s’agit de leur demander. Eux, ils le savent mieux que nous et c’est le cas dans tout contexte.

Sur ce, je suis très heureuse de vous retrouver pour cette nouvelle année des RVF! Au plaisir de vous accompagner pour la prochaine édition… qui vous réserve de nombreuses surprises!

Vanessa Lisabelle, blogueuse

Image: Infoman - Radio-Canada