Catégorie : Bilinguisme

L’avenir du français est entre bonnes mains!

Amener des milliers de jeunes élèves canadiens à apprendre et à vivre en français, voilà la mission de l’organisme Le français pour l’avenir. Par le biais de différents programmes, l’organisme permet aux jeunes francophones de découvrir les possibilités d’étudier en français après le secondaire. Il offre aussi la chance aux anglophones de côtoyer la langue

Une langue en santé?

L’actualité des derniers jours concernant les services offerts à la minorité linguistique de l’Alberta a généré certaines questions auxquelles j’aimerais prendre le temps de réfléchir. Mais je vous le dis tout de suite, à mon humble avis de blogueur, la langue n’a tout simplement pas d’âge. Mettons d’abord les choses en contexte. Selon ce reportage

Pourquoi apprendre le français?

Ceux et celles qui, comme moi, ont le français comme langue maternelle savent qu’il n’est pas toujours facile de la maîtriser parfaitement. Le français est une langue complexe et il faut y mettre des efforts pour la parler et l’écrire correctement. Alors, qu’est-ce qui pousse les allophones à choisir le français comme langue seconde? Sont-ils

Les jeunes anglophones appelés à s’épanouir en français

C’est bien connu : le bilinguisme ouvre des portes sur le plan personnel et professionnel. Il est clair que la maîtrise de deux langues permet de s’épanouir dans la vie de tous les jours et au travail. Pour Justin Morrow, fondateur et directeur général de l’association Canadian Youth for French (CYF), les jeunes anglophones du

Coup de chapeau aux professeurs de langues secondes!

Nous avons tous déjà rencontré des personnes inspirantes qui ont un impact significatif sur notre existence. Parmi celles-ci, les professeurs des écoles primaires et secondaires jouent un rôle déterminant dans nos vies. Regroupant 4200 membres à travers le pays, l’Association canadienne des professeurs de langues secondes (ACPLS) participe à enrichir la communauté. Je me suis

Le Franglish : concept parisien à découvrir!

Qui ne connait pas le speed dating, ces séances de rencontres express où des célibataires se rencontrent durant des périodes de quelques minutes? Qu’on aime le concept ou pas, ces séances sont de plus en plus populaires à travers le monde. J’ai découvert aujourd’hui le concept de Franglish, un speed dating linguistique parisien qui gagne

Un titre douteux, n’est-CE pas?

Ce matin, le journal Ottawa Sun titrait en référence aux coûts du bilinguisme en Ontario : « C’EST CHER, N’EST PAS? »… En plus de contenir une faute de grammaire aussi énorme que sa proportion démesurée, le titre envoie le message à peine déguisé que les dépenses pour le bilinguisme sont trop élevées. On peut débattre