Activités

ONF

C’est terminé, mais ça continue…

L’Office national du film du Canada (ONF) remercie les institutions, organismes culturels, écoles, bureaux du gouvernement et bibliothèques publiques qui ont participé aux Rendez-vous de la Francophonie en présentant un ou plusieurs films de l’ONF ! Votre enthousiasme à faire rayonner la culture francophone d’un océan à l’autre… à l’autre, a créé une offre de plus de 200 projections publiques et privées de documentaires et de films d’animation qui incluaient les séries Étoile du Nord et Maisonneuve, le long métrage Travailler autrement ainsi que de nombres courts métrages, dont le film d’animation La fille au béret rouge. Vous pouvez voir ou revoir ces films et séries gratuitement en cliquant sur les titres.

En plus, la chaîne onf.ca/rvf, qui célèbre la joie de la découverte avec seize films à voir et revoir, se poursuit toute l’année. Des cinéastes de plusieurs provinces présentent les multiples visages de la francophonie canadienne du philosophe Bonheur de Lucien au multidimensionnel et humain À pleine voix en passant par l’étonnant Croque-mort. C’est beau la vie, ainsi que le très universel conte, La maison du hérisson et d’autres univers à explorer.

On se retrouve en 2025 pour la 20e année! D’ici là, bon cinéma francophone!

Cinq programmes en ligne

Étoile du Nord
1. La tête dans les étoiles

La série documentaire Étoile du Nord suit le parcours inspirant de Laurie Rousseau-Nepton, astronome résidente au prestigieux Télescope Canada-France-Hawaï. À la barre de son projet, SIGNALS, elle dirige une équipe d’une soixantaine de chercheuses et chercheurs. Ensemble, ils tentent de percer le mystère de la formation des étoiles pour mieux comprendre leur influence sur l’Univers.

Réalisée par Patrick Bossé, la série présente le quotidien hors du commun de la scientifique québécoise d’origine innue. Du sommet du volcan Mauna Kea, Laurie fait parler le ciel à l’aide d’instruments à la fine pointe de la technologie. Les cinq courts épisodes, où se mêlent l’aspect humain et les explications scientifiques, dévoilent une jeune femme déterminée qui brille dans un milieu traditionnellement masculin. Vulgarisatrice hors pair, Laurie transmet sa passion des objets célestes et l’importance de comprendre d’où l’on vient pour savoir où l’on va.

Maisonneuve
2. Constuire le vivre-ensemble

En 2015 et 2016, le Collège de Maisonneuve de Montréal se retrouve à plusieurs reprises au centre de l’attention médiatique au Québec. Des tentatives de départ de jeunes pour faire le djihad en Syrie et en Irak et quelques troubles et bagarres hâtivement associés à la radicalisation de certains étudiants et étudiantes sont en cause. Le collège décide alors de faire du vivre-ensemble son projet pédagogique particulier. Il embauche des « travailleurs de corridor » et encourage des rencontres interculturelles, des forums de discussion, des débats intergénérationnels et d’autres projets, espérant que le partage de connaissances entre les différentes cultures présentes se fera dans la bienveillance. La série s’appuie sur les points de vue de sept jeunes collégiens et collégiennes captés en 2018 puis à l’automne 2021. Nous les rencontrons à un tournant de leur construction identitaire et découvrons leur vision du monde, leurs valeurs, ainsi que leurs frustrations face à la vie d’adulte, au marché du travail et à la pression sociale.

Travailler autrement
3. Demain reste à découvrir

Dans Travailler autrement, Julien Capraro propose une étude du monde du travail contemporain, chamboulé par la pandémie. Le télétravail pose la question non seulement de la productivité et de l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, mais aussi de nos milieux de vie, de l’urbanisme et de la nécessité de protéger l’environnement dans tous les aspects de notre existence. Une approche complète d’un sujet complexe qui pousse jeunes et moins jeunes à s’interroger sur leur avenir au travail.

ici par ici
4. En quête de soi
Cette compilation aborde avec humour et imagination les tiraillements qu’entraîne la découverte de son identité et de son indépendance. Dans L’impossible été de Jules, Marie-Julie Dallaire capte les tensions entre une mère et son fils adolescent pendant la pandémie. Avec Alchimie moderne, Bren López Zepeda propose une quête de soi essoufflante et vibrante. Le syndrome de la tortue de Samuel Cantin fait écho aux transformations physiques parfois inquiétantes que vivent tous les adolescents et adolescentes. Ici par ici brosse le tableau de l’enfance de Diane Obomsawin, entre le Québec et la France. Dans HARVEY de Janice Nadeau, un jeune garçon doit apprendre à gérer le deuil d’un parent. Le fabuleux calendrier de Meky Ottawa rappelle qu’il existe des moyens astucieux de contourner les obligations sociales pour prioriser son espace intime. Enfin, dans La nuit du Nalujuk de Jennie Williams, nous partons à la rencontre d’une communauté et de ses traditions.
La fille au béret rouge
5. Des vertes et des pas mûres

Place aux bêtises et à l’imagination ! Dans le court métrage musical La fille au béret rouge, Janet Perlman nous fait vivre un voyage en métro haut en couleur. 100 miles de Louis Bodart raconte un trajet sur la route des vacances qui déraille de façon hilarante. Bouche décousue d’Andrea Dorfman nous rappelle que si l’honnêteté est une qualité, son usage débridé peut causer des ennuis… Dans La fille qui détestait les livres, Jo Meuris fait le récit d’un dégoût qui se transforme en passion. Nuit d’orage de Michèle Lemieux évoque les questions qui surgissent durant l’enfance et apporte des propositions de réponses saugrenues. Enfin, Qalupalik d’Ame Papatsie relate la légende du monstre marin qui punit les enfants indociles.

Projections publiques en ligne ou en salle

ÉTAPE 1 : Choisissez un ou plusieurs des programmes offerts.

ÉTAPE 2 : Remplissez le formulaire d’inscription en ligne. Nous vous enverrons un fichier électronique (.mp4 ou .mov), un hyperlien ou un support informatique (DVD de qualité projection) ainsi que des éléments promotionnels.

ÉTAPE 3 : Avant la projection, essayez de regarder le film (envoyé par voie électronique, par hyperlien ou sur support informatique) à l’aide de votre matériel pour vous assurer que tout fonctionne bien.

ÉTAPE 4 : Après la projection, envoyez les statistiques relatives à l’auditoire par courriel à rvf@onf.ca. Ces chiffres nous permettent de nous assurer que nous restons fidèles à notre mandat, lequel consiste à proposer des documentaires, des animations d’auteur, des récits interactifs et des expériences participatives à l’échelle du pays.

Projections individuelles sur le Web

En plus des projections publiques, vous avez également accès à une variété de films soigneusement sélectionnés dans L’espace francophonie d’ONF.ca. Grâce à cette chaîne, l’ONF souligne non seulement le Mois de la Francophonie, mais rend hommage toute l’année au million de francophones du Canada qui habitent à l’extérieur du Québec.